Catégories
Non classé

Communiqué – « Surexposition aux écrans : encore un effort mesdames et messieurs les candidats »


Le Collectif attention a sollicité les candidates et candidats engagés dans l’élection présidentielle* afin qu’ils réagissent à ses propositions pour lutter contre la surexposition aux écrans et pour la protection de l’attention, toujours plus captée par les géants du numérique. Les équipes de campagne ont été contactées directement, et cinq responsables politiques ont participé à une table ronde des 2e Assises de l’attention, qui se sont tenues samedi 19 mars à la Bellevilloise, Paris 20e.

Si la gravité des constats semble être de plus en plus partagée, de même que l’importance de la prévention face aux dangers de la dépendance aux écrans et du cyberharcèlement, l’ensemble des candidats ne s’en montre pas moins décevant. C’est pourquoi nous les appelons à fournir un effort pour proposer de véritables mesures, à la hauteur des enjeux.

Nous proposons une analyse candidat par candidat dans un article dédié, disponible ici.

Nous saluons les propositions de MM. Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot en faveur de l’interdiction des écrans numériques publicitaires dans l’espace public ou du droit à la non-connexion administrative, en écho à nos propositions. Nous déplorons toutefois qu’ils ne disent rien face aux écrans qui sont en train de remplacer livres et cahiers à la demande de l’Education nationale, si ce n’est « avant six ans » pour M. Jadot. La distribution massive de tablettes et ordinateurs aux élèves de primaire, collège et lycée a pourtant des effets calamiteux sur leur capacités de concentration et d’apprentissage, entre autres maux, que nos associations constatent chaque jour. Mme Nathalie Arthaud nous a répondu qu’elle soutenait notre proposition concernant « l’obligation de maintenir des relations humaines et présentielles dans tous les services publics » et qu’elle partageait notre combat contre le déploiement massif des outils numériques qui, « aux mains d’entreprises privées et intéressées, ne servent qu’à entretenir une société mercantile ».

Chez des candidats comme M. Macron ou Mme Pécresse, on peut noter la persistance d’une certaine fascination pour la technologie numérique, envisagée comme la solution à tous les problèmes et avant tout comme le moteur d’une nouvelle croissance, qui serait devenue « verte », alors que le numérique contribue déjà davantage que le secteur aérien au dérèglement climatique et consomme près de 10% de l’électricité mondiale. Un aveuglement insoutenable pour nos cerveaux comme pour notre planète.

Le Collectif attention, après ces 2e Assises de l’attention qui ont permis de faire connaître ses propositions et de démontrer la richesse des initiatives prises par la société civile, continuera ses efforts pour défendre les intérêts des enfants, de la société et de l’environnement face à ceux des industries du numérique et de la publicité.

* Les équipes de Mme Le Pen et M. Zemmour n’ont pas été contactées par le Collectif attention. Leurs programmes ont toutefois été analysés et évoqués dans l’article dédié ici.

Contact presse : Fanny Lepage // 07 66 72 14 18 / fanny@levelesyeux.com

Associations signataires :

Lève les yeux
Alerte Écrans
Agir pour l’environnement
Priartem – Pour Rassembler, Informer et Agir sur les Risques liés aux Technologies ElectroMagnétiques
Chevaliers du Web
Technologos
Nous Personne
Enfance – Télé : Danger ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.